Qu’est ce que l’Éthologie ?

Il faut une LONGUE PÉRIODE d’observation totalement détendue et objective pour rassembler et retenir la masse d’informations dont notre appareil de calcul [notre cerveau] a besoin pour distinguer la forme du fond.

Les fondements de l’éthologie, Conrad Lorenz

Le mot «éthologie» vient du grec « étho » ( λόγος) qui signifie «mœurs» et de «logia» (λογία), «étude» : «étude des mœurs».

Cette discipline de recherche vise à comprendre les comportements communs d’une espèce animale dans leur milieu naturel ou dans un environnement expérimental grâce à des protocoles d’observations précis pour pouvoir quantifier ces comportements en données statistiques, cartographiques ou graphiques.

L’enjeu de l’association est de développer et faire connaître la démarche scientifique de l’éthologie à travers la recherche participative. En d’autres termes, il s’agit de garantir la conception et/ou la reproduction rigoureuse des protocoles d’observation et d’analyse. Il faut limiter aux mieux les variations des conditions d’observation et donc de résultats, entre chaque collecte de données (pour éviter ce qu’on appelle les “biais de protocole”). Cette démarche est nécessaire pour trouver des constantes récurrentes chez l’espèce étudiée. Les actions de vulgarisation de l’association s’attachent à faire comprendre cette démarche scientifique de l’éthologie…

On confond souvent éthologie et comportementalisme, au dépend de la démarche scientifique de l’éthologie.

L’association forme ainsi les bénévoles à l’échange de nos sensibilités, nos compétences et notre curiosité, avec une approche scientifique.

Pour aller plus loin

Quelle est la différence entre l’éthologie et le comportementalisme ?

« Le comportementaliste est une personne qui pratique la thérapie comportementale » [dict. Petit Robert 2003]. Cette approche vient de l’ »École de psychologie basée sur l’étude scientifico-expérimentale du comportement (behaviour), et fondée par Watson (1913) à partir des concepts réflexologiques de Pavlov.

Elle met au second plan l’hérédité, les instincts et la constitution du sujet, et est centrée en priorité sur l’importance de l’apprentissage. » [Cismef] On fait généralement appel aux compétences des comportementalistes pour répondre à nos relations avec nos animaux domestiques. Nos interprétations sont souvent hâtives, personnelles et anthropomorphiques. Les interprétations des comportementalistes recourent aux résultats de recherches éthologiques.

“L’éthologie est la “science des comportements des espèces animales dans leur milieu naturel.” [dict. Petit Robert 2003] L’éthologie a une approche plus fondamentale. Elle cherche le ou les facteur(s) déterminant des comportements. La recherche ne doit pas avoir d’a priori, même si elle base ses observations à partir d’une hypothèse. Mais celle-ci sera infirmée ou confirmé à l’issue de nombreuses observations d’individus et non d’un seul individu comme en comportementalisme.

L’éthologie recourent un outil fondamental, l’éthogramme (étymologique mesure des mœurs) : “description d’une séquence comportementale effectué par un animal dans une situation donnée.” [dict. Petit Robert 2003]. Si les observations sont effectuées sur un échantillon d’un nombre suffisant d’individus, cet outil permet d’interpréter des données qualitatives en données quantitatives/statistiques.

L’analyse éthologique est au carrefour de plusieurs disciplines, pour interpréter si les facteurs déterminants sont d’origine biologique, neurobiologique, éducative, génétique, écologique… D’où l’intérêt de la recherche participative… Tout le monde peut avoir des compétences ou une expérience à apporter pour construire un sujet de recherche en éthologie.

Documentation

Les applications de l’Éthologie (en cours de création)

L’éthologie interroge et incite à partager nos questionnements. Au-delà de ces applications, l’éthologie peut être un outil de médiation scientifique pour allier les enjeux de développement durable.

Application économique

  • Améliorer la production de lait (en comprenant les mécanismes inhérents dans les relations mères-petits au déclenchement de la montée de lait)
  • Améliorer les conditions de vie des animaux d’élevage (en comprenant mieux leurs besoins) => production de meilleure qualité et durée de vie augmentée.

Application sociale

Application éducative

Application pour le bien-être animal

  • Améliorer les conditions de détention en captivité des animaux sauvages et domestiques (en comprenant mieux leurs besoins) => éthique attendue en parcs zoologiques et autres.

Application écologique

  • Comprendre les mœurs d’espèces sauvages pour mieux les protéger